Besoin d'une nouvelle recherche ?

Si vous ne trouvez pas ce que vous recherchez, tentez une nouvelle recherche !

Règlement E-CARD : La Commission européenne souhaite euthanasier l’économie française

Par | 2017-11-23T10:05:15+00:00 23 novembre 2017|Communiqués|

Communiqué de presse de Mylène TROSZCZYNSKI, Joëlle MELIN, Marie-Christine BOUTONNET, Christelle LECHEVALIER, Dominique MARTIN, Gilles LEBRETON et Nicolas BAY, Députés français au Parlement européen La Commission européenne tente un véritable coup de force au Parlement européen en tentant d’imposer son paquet « services ». Dans ce paquet législatif, le Règlement et la Directive E-CARD (carte européenne électronique des services) constituent un véritable attentat contre le plus élémentaire principe de subsidiarité et violent ainsi ouvertement le Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne censé le sanctuariser.

Fin de vie : un grand pas vers l’indigne euthanasie

Par | 2015-10-07T14:17:37+00:00 7 octobre 2015|Communiqués|

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, Député de Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen a voté contre la proposition de loi intitulée « les nouveaux droits des personnes malades et en fin de vie » mardi 6 octobre. Les Socialistes et les Républicains se sont unis pour soutenir une réforme brisant l’équilibre de la loi Léonetti de 2005 qui faisait pourtant presque consensus bien qu’elle fût perfectible. Cette nouvelle loi n’est qu’une étape supplémentaire franchie vers la légalisation de l’euthanasie humaine.

Polémique Chenu, musée de l’immigration, euthanasie… l’actu vue par Gollnisch

Par | 2014-12-18T17:20:27+00:00 18 décembre 2014|

L’actualité passée au crible par Bruno Gollnisch – 18 décembre 2014 : - polémique Sébastien Chenu : l’avis de Bruno Gollnisch, - l’immigration et l’inauguration de son musée, - débat sur la fin de vie : le sens de l’existence humaine, - Juncker et ses frasques, - des socialistes français du Parlement européen contre Moscovici, - « Le coup de gueule du réac' » : France 2, ses enquêtes bidons, ses chiffres truqués et sa concurrence déloyale.

Marine Le Pen se soucie aussi des animaux

Par | 2016-10-13T08:57:34+00:00 13 octobre 2016|Tribunes libres|

Par Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen C’est dans une salle comble que Marine Le Pen a honoré de sa présence, le 11 octobre à Paris, la convention sur l’animal organisée par le collectif Belaud-Argos. Elle démontre ainsi son aptitude à traiter tous les sujets qui intéressent les Français, et pas seulement ceux qui font la première page des journaux. Le soir même, les médias ont toutefois préféré commenter à l’infini les petites phrases de Sarkozy sur Juppé (et vice-versa), plutôt que de rendre compte de cette réunion passionnante. Le microcosme se regarde le nombril au lieu de se préoccuper des aspirations des Français.

Lettre ouverte de Joëlle Melin à Christophe Barbier

Par | 2014-12-17T18:07:19+00:00 17 décembre 2014|Tribunes libres|

Cher Monsieur, Dans votre récent éditorial intitulé "les yeux ouverts" vous avez, d'un ton sans appel, digne de votre chronique télévisuelle "vrai/faux", asséné une opinion - la vôtre- qui a heurté de plein fouet les soignants qui, jour après jour, accompagnent les dernières heures de leurs patients. "..Enfin le corps médical, même s'il ne s'en rend pas compte, refuse le suicide assisté parce qu'il veut garder le droit de vie et de mort, symbole de sa domination dans notre temps scientiste. Pas question pour ces impérieux docteurs d'aider un patient à appliquer sa propre décision, car les malades sont là pour être soignés et non pour choisir leur sort..." avez-vous écrit. Quel ton impérieux selon vos propres mots, pour un procès en intention surréaliste !!!

Affaire Bonnemaison : Quand la Justice délivre un permis de tuer sous les applaudissements de la gauche

Par | 2014-07-01T15:40:40+00:00 29 juin 2014|Communiqués|

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, Député du Vaucluse La décision de la cour d’acquitter le docteur Bonnemaison est aussi surprenante que scandaleuse. Ce médecin, présenté en héros des temps modernes, était poursuivi pour avoir « abréger la vie », autrement dit tuer, 7 personnes par empoisonnement. Le tout de sa propre initiative, sans en parler dans certains cas ni aux familles ni au personnel soignant. L’une des personnes assassinées se trouvait dans un coma stable contredisant ainsi l’argument avancé par la défense de la volonté du médecin d’abréger la souffrance.

Gilbert Collard sur LCP

Par | 2013-12-18T10:09:20+00:00 18 décembre 2013|

Gilbert Collard, Député du Gard, était l'invité de « la séance continue » sur LCP à l’issu des questions au gouvernement relatives au rapport sur l’intégration et au débat sur l’euthanasie.