Les éleveurs de porcs face à des promotions abusives dans les supermarchés

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand, membre de la Commission agriculture du Parlement européen La situation de l'élevage de porcs est redevenue très tendue. Cette crise n'en finit pas et n'est une surprise pour personne sauf pour ceux qui sont chargés de notre politique agricole. La multiplication des pseudo-plans d'urgence, tant à l'échelon national qu'européen, montre l'aveuglement surréaliste dont font preuve nos gouvernements.

Par | 2018-01-12T14:45:18+00:00 12 janvier 2018|Communiqués|

“La prochaine PAC a de très mauvais jours devant elle…”

À Bruxelles, le Commissaire européen à l’agriculture a présenté le projet de réforme de la prochaine Politique Agricole Commune (PAC) pour les années 2019/2024. Si d’un côté, le Commissaire a admis l’inefficacité du programme de verdissement et s’est engagé dans la simplification de la PAC, il a néanmoins annoncé vouloir donner plus de marge de manœuvre aux États membres. Edouard Ferrand et Philippe Loiseau ont dénoncé le flou budgétaire de cette communication.

Par | 2017-11-30T18:22:07+00:00 30 novembre 2017|Communiqués|

Accord UE-Mercosur : une fois de plus, Bruxelles prépare un accord nocif dans le dos de nos agriculteurs

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand, Député français au Parlement européen Lors d'une rencontre restée discrète le 10 novembre à Brasilia, le vice-président de la Commission européenne, Jyrky Kaitanen, et le Président brésilien, Michel Temer, ont souhaité faire avancer les discussions sur un très vaste accord commercial entre l'Union européenne et les pays d'Amérique latine du MERCOSUR. D'après les premières indications, Bruxelles serait prêt à céder sur nombre d'exigences des pays du MERCOSUR. En premier lieu, sur les domaines les plus sensibles de l'agriculture, l'élevage bovin et la production betteravière du fait du positionnement majeur du Brésil sur la viande bovine et l'éthanol.

Par | 2017-11-15T09:51:16+00:00 15 novembre 2017|Communiqués|

Question orale posée par Edouard Ferrand, député français au Parlement européen, membre de la comagri, au commissaire européen à l’agriculture

Monsieur le commissaire, Dans un contexte de mondialisation, des États-continents comme la Chine ou le Brésil augmentent de manière significative leur budget en matière de politique agricole et alimentaire. Emmanuel Macron avait proposé dans le cadre de son programme présidentiel « un plan de transformation agricole » de 5 milliards d'euros sur 5 ans pour « moderniser les exploitations ayant un impact positif sur l'environnement et le bien-être animal » 5 milliards, c'est le montant des pertes essuyées par l'agriculture en 2016.

Par | 2017-10-26T12:46:27+00:00 12 octobre 2017|Interventions|

Bruxelles et les migrants : Incompétence ou enfumage ?

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand, Député français au Parlement européen La semaine dernière, le Commissaire européen en charge des migrations avouait candidement que « trop peu de migrants sont renvoyés » dans leur pays d’origine et que « le retour vers le pays d'origine est un aspect indispensable d'une politique migratoire globale ». Il s’agissait là déjà d’un désaveu -tardif mais cinglant- pour les européistes qui essayaient de nous persuader du contraire.

Par | 2017-07-13T08:44:39+00:00 12 juillet 2017|Communiqués|

Sanctions entre l’Union européenne et la Russie : stop ou encore ?

Communiqué de presse de la délégation FN/RBM au Parlement européen En annonçant unilatéralement la reconduction pour six mois des sanctions contre la Russie, Bruxelles a provoqué la réaction immédiate du président Poutine, qui a prolongé de son côté les sanctions jusqu'à fin 2018. Le secteur agricole européen est désormais touché d'un gigantesque manque à gagner -de plus de 6 milliards d'euros.

Par | 2017-07-04T16:21:13+00:00 4 juillet 2017|Communiqués|

Les États-Unis suspendent les importations de bœuf brésilien … Qu’attend l’Union européenne pour agir ?

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, membres de la commission agriculture et développement rural au Parlement européen Les États-Unis ont suspendu jeudi 22 juin dernier les importations de viande fraîche de bœuf brésilien en raison des scandales sanitaires observés depuis mars 2017. Le département américain de l’agriculture a justement indiqué que cette suspension durera jusqu'à ce que le Brésil prenne des mesures correctives jugées satisfaisantes. Il est nécessaire qu’à son tour l’Union européenne suspende, et en urgence, toutes importations de viande depuis le Brésil.

Par | 2017-06-26T09:15:36+00:00 26 juin 2017|Communiqués|

Turquie : Le Parlement européen pris en flagrant délit de duplicité

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand, Membre de la commission commerce international au Parlement européen Alors que jeudi 23 novembre, le Parlement européen, en session plénière, votait en faveur d'un gel des négociations d'adhésion avec la Turquie, la commission du Commerce international examinait cette semaine un projet visant à libéraliser encore plus les règles de l'union douanière entre l'Union européenne et la Turquie. Avec, bien sûr , une très forte approbation de l'axe européiste PPE/socialistes...

Par | 2016-11-30T15:13:15+00:00 30 novembre 2016|Communiqués|

7,5 % d’augmentation de la contribution française au budget de l’Union européenne : le contribuable français doit toujours payer davantage !

Communiqué d'Edouard Ferrand chef de la Délégation FN RBM au Parlement européen La contribution de la France au budget de l'Union européenne passera de 20 milliards d'euros en 2015 à 21,59 milliards d'euros en 2016. Soit une augmentation, très sensible, de 7,5%. Cette augmentation, supportée comme à l'accoutumée par les contribuables français déjà largement ponctionnés, a deux explications majeures.

Par | 2016-11-15T15:13:44+00:00 15 novembre 2016|Communiqués|

Verhofstadt nommé représentant du parlement européen pour les négociations du Brexit : autant en emporte les peuples européens… et le Parlement aussi

Communiqué de presse d'Edouard Ferrand chef délégation FN RBM au Parlement européen Les eurocrates avaient déjà inventé la démocratie sans les peuples, à l'image des modalités d'adoption du Traité de Lisbonne, notamment en France. Ils ont désormais si peu de scrupules qu'ils ont décidé de nommer l'archi-européiste et mondialiste Guy Verhofstadt, ancien Premier ministre belge, représentant du Parlement européen sur la négociation sur le Brexit... sans même passer par sa désignation par le Parlement européen, pourtant premier concerné.

Par | 2016-09-14T11:21:18+00:00 14 septembre 2016|Communiqués|