Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Gilles Lebreton

Les trois dispositions anti-démocratiques du projet de réforme constitutionnelle

Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen Le projet de réforme constitutionnelle, présenté en conseil des ministres le 9 mai, est un dangereux cheval de Troie contre la démocratie. Il est en effet préoccupant de constater qu'il contient trois dispositions, noyées au milieu d'autres mesures de moindre importance, qui portent atteinte à notre tradition démocratique. Une première série de dispositions tend à transformer le Parlement en chambre d'enregistrement des projets de loi jupitériens.

Par | 2018-05-15T08:36:02+00:00 14 mai 2018|Communiqués|

La SNCF, victime du zèle de Macron à obéir à l’UE

Communiqué de Gilles LEBRETON, Député européen, chef de la délégation française FN/RBM La grève subie par des millions d'usagers et de salariés français est la conséquence de la transposition d'une directive européenne dans la Loi nationale, que le gouvernement d'Emmanuel Macron - européiste zélé à l'extrême - se fait fort d'appliquer à la lettre pour répondre aux exigences de déstructuration de Bruxelles.

Par | 2018-04-09T14:34:42+00:00 9 avril 2018|Communiqués|

UE : l’Allemagne d’Angela Merkel au-dessus de tout ?

Communiqué de presse de Gilles Lebreton, Député européen Deutschland über alles, « l’Allemagne au-dessus de tout », sont les mots qui débutent le premier couplet de l’hymne allemand composé par Joseph Haydn en 1797, couplet que l’Allemagne a abandonné depuis 1991. Mais au sein des institutions de l’Union européenne, ce mot d’ordre est plus que jamais à l’ordre du jour : l’Allemagne d’Angela Merkel est au-dessus de tout.

Par | 2018-03-21T16:21:01+00:00 21 mars 2018|Communiqués|

La Commission de Bruxelles confirme qu’elle veut des millions de migrants !

Communiqué de presse de Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen Avec mes collègues eurodéputés FN Dominique Bilde, Marie-Christine-Boutonnet, Steeve Briois, Edouard Ferrand et Bernard Monot, j’ai pris l’initiative de demander à la Commission de Bruxelles combien elle souhaitait accueillir de migrants dans les dix années qui viennent.

Par | 2017-10-26T12:47:25+00:00 5 octobre 2017|Communiqués|