28 mai 2018… fermeture de la liaison SNCF Abbeville Le Tréport

| Communiqués - 29 mai 2018

Communiqué de presse de Mylène TROSZCZYNSKI, Député français au Parlement européen

La liaison SNCF qui reliait Abbeville et Le Tréport a été suspendue pour raison de sécurité depuis le 28 mai 2018. Prévue pour une durée de 5 à 7 ans elle pourrait ne jamais revoir le jour.
Le budget de rénovation indispensable s’élève en effet à près de 40 millions d’euros, mais aucun chantier n’y a été programmé par les régions Hauts de France ou Normandie. L’État, quant à lui, se moque bien de cette desserte rurale et maritime, trop occupé à consacrer ses crédits aux grandes métropoles. Ce train était un acteur précieux de la France rurale, de ceux qui vont se soigner, se former et travailler.

La mort du réseau ferroviaire Abbeville-Eu-Le Tréport signerait la mort de ce territoire. Après la désertification médicale, la fracture numérique et les fermetures de classes, les habitants des territoires ruraux de notre région sont une nouvelle fois sacrifiés sur l’autel de la rentabilité. Nous dénonçons la suppression de cette ligne qui aura des conséquences dramatiques pour la mobilité de la population ainsi que pour les acteurs économiques. Le service public doit être exercé dans les territoires ruraux et les efforts consentis pour les banlieues doivent aussi l’être pour les campagnes.

Pour le Front National, il n’y a pas de réseau secondaire et le maintien des lignes de proximité est une nécessité vitale qui ne doit pas être guidée par la seule logique budgétaire et comptable.

Par | 2018-05-29T17:17:00+00:00 29 mai 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Mylène Troszczynski
Mylène Troszczynski