Accord de partenariat avec le Viêt-Nam : dérégulation commerciale et exploitation massive des ressources du pays

| Communiqués - 23 novembre 2018
  • France Jamet

Communiqué de presse de France Jamet, Député français au Parlement européen 1ère Vice-présidente du groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie, Membre du Bureau national du rassemblement national

Le nouvel accord de partenariat volontaire avec le Viêt-Nam, négocié et imposé par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, sous couvert d’une gestion durable des ressources forestières, tente de mettre en place une dérégulation commerciale et l’exploitation massive des ressources de ce pays.

Après avoir subi le plus grand écocide du XXe siècle, dans les années 60, via les défoliants de Monsanto utilisés par l’US Army, l’UE refuse de reconnaître qu’une partie du cheptel forestier reste encore dangereusement contaminé par la dioxine.

Si le marché du bois est un secteur primordial dans l’économie du pays, le Viêt-Nam est devenu un champion du commerce illégal, avec 300.000 m3 de bois de contrebande en provenance du Laos ou du Cambodge que les commissaires de Bruxelles voudraient certifier par un label ce qui, en conséquence, encouragera les dérives et la corruption endémique qui gangrènent ce pays, agrégées à des injonctions et réglementations commerciales difficiles à mettre en place dans une économie émergente.

De plus, cette ingérence dans les affaires internes du Viêt-Nam va fragiliser son équilibre écologique, et par extension, créer des situations délétères jusqu’en Europe.

Pour M. Juncker et sa caste déconnectée, soutenus par les socialistes et libéraux du Parlement européen, pour M. Macron et son européisme fanatique, « le commerce n’a pas d’ennemi » et nul ne peut se mettre en travers de la course effrénée au profit des multinationales… ni la souveraineté des nations, ni les problèmes environnementaux de la planète dont ils nous rebattent pourtant les oreilles à longueur de taxes.
Aujourd’hui, nous sommes là pour le dénoncer, en 2019, nous serons là pour le stopper.

Par | 2018-11-23T20:43:43+00:00 23 novembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

France Jamet
France Jamet

Voir tous les articles de