Affaire de la buraliste d’Albi : L’inquiétante dérive communautariste de l’Etat

| Communiqués - 4 juillet 2018
  • Rassemblement National

Communiqué de presse du Rassemblement National

Le procureur de la République d’Albi, jugeant la sanction trop faible, a fait appel de la condamnation d’une buraliste qui avait refusé de délivrer un colis à une femme voilée.

Cette buraliste qui avait estimé qu’elle ne pouvait pas contrôler l’identité de la personne et qui s’était également opposée à ce que cette dernière retire son voile à l’écart des regards des hommes a été condamnée à une amende de 1000 euros alors que le ministère public avait requis une peine de trois mois de prison avec sursis et 3000 euros d’amende !

La décision du procureur de la République, et donc du représentant de l’Etat, est à la fois incompréhensible et éminemment inquiétante.

Incompréhensible, car elle viole le principe de laïcité qui garantit la neutralité et l’indépendance de l’Etat par rapport au fait religieux.

Inquiétante, car elle tend à légitimer des revendications communautaristes, des lois religieuses (le retrait du voile à l’écart des regards des hommes) qui sont parfaitement contraires à la culture et au mode de vie de la majorité des Français.

Il y a de toute évidence dans cette décision aberrante, une volonté politique d’imposer aux Français un modèle communautariste et une société multiculturelle et donc multiconflictuelle qui sont ceux défendus avec zèle par Emmanuel Macron.

Le Rassemblement National fait lui le choix de la République et de la défense déterminée de la laïcité, garante de la cohésion, de la concorde civile et de l’unité nationale.

Par | 2018-07-04T11:56:01+00:00 4 juillet 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Rassemblement National
Rassemblement National