Affaire des paris suspects : les dérives de la libéralisation des jeux en ligne

| Communiqués - 2 octobre 2012
  • Eric Domard

Communiqué de Presse d’Eric Domard, Membre du Bureau Politique, Conseiller au sport

Les soupçons de trucage qui pèsent sur le match de hand-ball Montpellier-Cesson illustrent la faiblesse et l’inadaptabilité du dispositif législatif encadrant les paris sportifs.

Ce scandale s’il était avéré témoigne des dangers de l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne adoptée en 2010 par la majorité UMP et que la gauche se refuse aujourd’hui à remettre en cause.

C’est à cette dérive des jeux en ligne bafouant la morale sportive qu’il faut s’attaquer, en encadrant strictement l’organisation des paris sportifs notamment par une limitation des offres proposées qui ouvrent la voie à toutes sortes de manipulations ( plafond des sommes investies, combinaisons multiples de paris, disciplines concernées…) et en sanctionnant pénalement très sévèrement les sportifs, qui en participant au trucage des matches, encouragent ce fléau de la tricherie qui détruit la glorieuse incertitude du sport.

Par |2012-10-02T10:06:45+00:002 octobre 2012|Communiqués|

À propos de l'auteur :