Après la réunion à l’Élysée, défendre les communes face à l’Estropole

| Communiqués - 12 août 2018
  • Philippe Vardon

Communiqué de presse de Philippe Vardon, membre du Bureau national du Rassemblement National, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, responsable du Bassin niçois

Le Canard enchaîné révélait jeudi dernier que Christian Estrosi avait participé, aux côtés d’autres maires de grandes villes et présidents de métropoles, à une réunion sur l’avenir des métropoles à l’Elysée. Eric Ciotti s’est offusqué de cette participation, mais au fond est-ce pour défendre l’institution départementale ou sa position grâce à celle-ci ? Le sujet mérite mieux que le choc des ambitions des deux anciens complices. Souvenons-nous que si Eric Ciotti est devenu président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, c’est parce que Christian Estrosi lui a cédé le fauteuil…

La métropolisation des Alpes-Maritimes, avec la disparition partielle ou totale du département au profit d’une Métropole Nice-Côte d’Azur élargie dans son périmètre et ses compétences, serait un désastre pour les communes. Celles-ci se verraient peu à peu privées de leurs moyens et prérogatives, au profit de la vorace Estropole. La récente création d’un nouvel impôt métropolitain en offre une criante illustration.

Il faut favoriser la proximité en maintenant à la fois les libertés communales et l’échelon départemental, et donc combattre le projet d’Estrosi et Macron.

Par | 2018-08-12T15:50:54+00:00 12 août 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Philippe Vardon
Philippe Vardon

Voir tous les articles de