Au Havre, la Maison de l’Europe se charge de formater les jeunes

| Communiqués - 10 octobre 2018
  • Christelle Lechevalier

Communiqué de presse de Christelle Lechevallier, Député français au Parlement européen

500 jeunes venus de 25 établissements scolaires normands ont été réunis au Havre le week-end du 7 octobre pour écouter 17 ambassadeurs et des députés européens leur parler de l’Europe.

Il ne s’agissait évidemment pas d’évoquer l’histoire multi-millénaire du vieux continent ni même de sa civilisation. Cet événement était organisé par la « Maison de l’Europe », une association financée par l’Union Européenne qui, sous couvert d’être apolitique et de n’offrir que la paix et le pluralisme en partage, n’a en réalité pour principal but que de faire la promotion de la politique bruxelloise.

Et il n’a rien manqué de tout cela au Havre : Aucune pluralité d’opinions ni esprit critique donc, aucun avis divergent, uniquement des intervenants triés sur le volet, tous d’accord pour réaliser un formatage en bonne et due forme sur des sujets aussi importants que le social, l’environnement ou encore en faveur d’une immigration qu’il serait « vital d’accueillir » (sic !) et contre un « populisme » indispensable à abattre.

Voilà donc les notions défendues par la Maison de l’Europe : Le pluralisme oui, mais seulement quand on pense comme eux, la démocratie oui, mais uniquement quand on est d’accord avec eux.

Ce formatage idéologique des plus jeunes constitue une négation de la parole démocratique, de la diversité des opinions européennes et donc d’une réalité concrète délibérément cachée aux étudiants.

N’en déplaise à ces euro-béats, il existe bel et bien des peuples européens opposés à ce modèle européiste et qui, en mai 2019, se prononceront largement en faveur d’une Union des Nations Européennes soutenue par le Rassemblement National, plus juste et plus respectueuse des Nations, des peuples et de la démocratie.

Par | 2018-10-11T10:12:57+00:00 10 octobre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :