Au secours, l’écotaxe revient !

| Communiqués - 3 avril 2018
  • Front National - Officiel

Communiqué de presse du Front National

Elisabeth Borne, ministre des Transports l’a confirmé ce matin sur RMC, « il y aura une contribution des transporteurs routiers au financement des infrastructures, ça fait partie des choses qui seront présentées au Parlement ».

Sans jamais prononcer le mot, mais y pensant toujours, c’est bien l’écotaxe, ce scandale d’Etat lancé chaotiquement sous Sarkozy et poursuivi sous Hollande, que le gouvernement veut remettre sur la table.

En janvier dernier, en déplacement dans le Finistère, la ministre des Transports avait déjà ouvert la porte au retour de cet impôt pour financer les infrastructures routières.

Ces nouvelles déclarations sont un coup de massue porté à une profession déjà éreintée par une concurrence sauvage en provenance d’Europe de l’est.

Elles s’inscrivent surtout dans une litanie de taxes et surtaxes multiples au rang desquelles les constantes augmentations des prix de péage d’autoroute qui alimentent depuis trop longtemps le matraquage fiscal dont sont victimes les Français et notamment les professionnels du secteur.

L’entretien des infrastructures routières est bien évidemment nécessaire, il peut être engagé par une nationalisation des sociétés d’autoroutes dont les gains colossaux ne participent en rien au financement des investissements routiers.

Le Front National s’opposera donc résolument à toute taxation supplémentaire des routiers français et réclame par ailleurs la mise en place d’un dispositif national de contribution applicable aux seuls camions étrangers empruntant nos routes, afin que ces derniers participent à l’entretien des infrastructures et au dédommagement des nuisances notamment environnementales liées à leur utilisation.

Par | 2018-04-03T11:30:03+00:00 3 avril 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :