Cadeau de fin d’année de l’Union européenne : le Père Noël est vraiment une ordure !

| Communiqués - 29 décembre 2011

Communiqué de Guillaume Vouzellaud, conseiller politique de Marine Le Pen à la Chasse, président du Cercle national Chasse Pêche Nature Environnement

L’avant-veille de Noël, le Conseil d’État, sur injonction des « anti-chasse », vient d’interdire la chasse de l’oie jusqu’au 10 février. Mieux, obéissant servilement aux technocrates européens, il entend interdire purement et simplement la chasse aux anatidés et limicoles après le 31 janvier. Et dire que nos pères les chassaient jusqu’à la fin mars ! C’était notre tradition. Et cette coutume n’était pas « contra legem » au regard du droit naturel.

Aujourd’hui, les chasseurs doivent tirer les hases début novembre alors qu’elles sont très souvent pleines ! La Fédération nationale des Chasseurs demande le déplacement de cette période de chasse. Que nenni ! Les préfets aux ordres de Bruxelles s’agenouillent. Où est l’intérêt cynégétique ? Où est l’intérêt des amoureux de « Dame Nature ».

Le Conseil d’État s’est appuyé sur la directive européenne « oiseaux » (79/409) pour interdire la chasse à l’oie début février.

Marine Le Pen entend rétablir, pour la chasse également, les valeurs qui ont fondé notre société moderne. Liberté, Égalité, Fraternité, tels sont les principes sur lesquels elle entend s’appuyer et qui doivent aussi dicter les règles cynégétiques françaises. Les chasseurs français ne seront pas, en ce début du 21e siècle, les nouveaux serfs d’une Union européenne déracinée, hégémonique et totalitaire.

Les chasseurs français au côté de Marine ne céderont pas. C’est notre pays, les chasseurs en sont les paysans et les gardiens !

Par | 2011-12-29T11:54:52+00:00 29 décembre 2011|Communiqués|

À propos de l'auteur :