Communiqué de presse de Jordan Bardella, porte-parole du FN, Secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis, Conseiller régional d’Île-de-France

| Communiqués - 29 janvier 2018
  • Jordan Bardella

Europe 1 a diffusé ce lundi les images de l’arrestation de Theo Luhaka, à Aulnay-sous-Bois en février 2017, venant invalider le récit fait par ce jeune homme qui dénonçait un viol collectif par des policiers. Trois des quatre policiers mis en cause ont d’ores et déjà été réintégrés, selon Le Parisien.

Cet événement avait entraîné plusieurs jours de violences urbaines, d’acharnement politique et médiatique contre les forces de l’ordre, à commencer par celui de l’ancien chef de l’Etat, François Hollande.

Le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, avait clairement participé à cette vague d’accusations injustes à l’encontre des forces de l’ordre, apportant son « soutien indéfectible au jeune homme ». Et d’ajouter : « la police est là pour protéger et non humilier nos concitoyens ».

La lumière sur cette affaire étant désormais faite, je demande des excuses publiques de la part de M.Beschizza, qui a préféré jeter l’opprobre sur les policiers plutôt que de se résoudre à la retenue inhérente à sa fonction de maire.

Par | 2018-01-29T15:58:52+00:00 29 janvier 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :