Communiqué de presse de Marine Le Pen

| Communiqués - 28 juin 2018
  • Marine Le Pen

Le gouvernement français a décidé de maintenir la vente des chantiers navals de Saint-Nazaire (STX) à l’italien Fincantieri. Le Rassemblement National exprime sa plus vive opposition à cette vente, pour des raisons d’ordre stratégique et économique. Les précédentes ventes d’entreprises nationales françaises n’augurent rien de bon pour l’avenir de STX.

Après les scandales des ventes d’Alstom par appartement (GE, Siemens), la prise de contrôle de Lafarge par Holcim, la cession de STX entraînera non seulement une perte irréversible de notre savoir-faire national en la matière, mais aussi, et surtout un transfert massif des technologies françaises vers des puissances concurrentes de la France. En effet, l’acheteur Fincantieri n’a d’italien que le nom, puisqu’au fil des années, cette entreprise est passée sous domination chinoise.

Le gouvernement annonce une nationalisation temporaire de STX et la présente comme une garantie pour préserver les intérêts de l’entreprise. En réalité, cette nationalisation consiste à reculer pour mieux sauter. L’Etat recapitalise STX pour être en mesure de la revendre dans sa totalité à Fincantieri c’est-à-dire, in fine, à la Chine, dès que l’autorité de la concurrence européenne donnera son feu vert. Comme sur toutes les précédentes privatisations d’entreprises nationales, le gouvernement ne fait prévaloir qu’une vision comptable, statique et de court terme, là où les acquéreurs de nos sociétés, souvent des faux-nez de gouvernements étrangers, jouent le rapport de force et voient dans l’achat de nos savoir-faire des outils pour gagner à terme la guerre économique.

Ayant perdu de vue toute vision nationale de l’économie, notre gouvernement ne fait que sacrifier l’effort de générations de Français sur l’autel d’impératifs financiers mortifères pour notre industrie. Le Rassemblement National appelle le gouvernement français à faire prévaloir l’intérêt économique et industriel supérieur de la France sur toute autre forme de considération financière.

Par | 2018-06-28T17:23:58+00:00 28 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Marine Le Pen
Marine Le Pen
Présidente

Voir tous les articles de