Communiqué du Front National

| Communiqués - 2 novembre 2017
  • Front National - Officiel

La cour d’assises de Paris a rendu ce jeudi 2 novembre son verdict dans le procès d’Abdelkader Merah et de Fettah Malki, accusés de complicité dans l’organisation des attentats islamistes de Toulouse et Montauban commis par Mohamed Merah en mars 2012.

Abdelkader Merah a été reconnu coupable d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, mais non coupable de complicité d’assassinat… Il écope d’une peine de 20 ans avec une période de sûreté aux deux tiers de la peine. Dans les faits, il passera vraisemblablement 13 ans derrière les barreaux au regard de la faiblesse dont fait preuve la justice depuis plusieurs années.

Dérisoire et incroyablement laxiste eu égard à la gravité du contexte, ce verdict est une injure à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme islamiste qui frappe la France depuis 2012. Il a pourtant été très clairement admis par le président de la cour qu’ « il n’est pas contestable qu’Abdelkader Merah a adhéré aux thèses islamistes radicales ».

Cette affaire réouvre le débat sur le traitement judiciaire de cette idéologie meurtrière. La perpétuité réelle et incompressible doit pouvoir être prononcée pour mettre hors d’état de nuire définitivement les individus liés au terrorisme islamiste.

Par | 2017-11-02T20:48:21+00:00 2 novembre 2017|Communiqués|

À propos de l'auteur :