Conflit d’intérêt : Yves Levy doit démissionner de la présidence de l’Inserm

| Communiqués - 18 avril 2018
  • Sébastien Chenu

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, Député du Nord

Dans un article consacré à la ministre de la santé Agnès Buzyn, le Canard Enchaîné révèle ce matin qu’Yves Levy, époux de cette dernière et président de l’Inserm, entend être renommé à ses fonctions en juin prochain.

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) est un organisme public placé sous double tutelle des ministères de la Recherche et de la Santé. Or son président-directeur général, Yves Lévy, est marié à la ministre des Solidarités et de la Santé, nommée le 17 mai 2017.

Un problème identifié depuis le début, puisque, pour éviter un conflit d’intérêt, la tutelle de l’Inserm dépend désormais de Matignon, au grand dam des acteurs du monde de la santé. Imaginer que la recherche médicale puisse être déconnectée du ministère de la santé est effectivement surprenant.

Plusieurs articles de presse se sont fait l’écho, ces derniers mois, de décisions prises par la ministre de la Santé – concernant notamment les instituts hospitalo-universitaires – qui arrangeaient l’Inserm. Quelle que soit la tutelle de ce dernier, le conflit d’intérêt reste manifeste.

On notera, par ailleurs, que la communication de l’Inserm est désormais assurée par Carine Delrieu, qui était il y a peu Directrice adjointe de l’institut national du cancer aux côtés d’Agnès Buzyn.

Pour toutes ces raisons, la lumière doit être faite sur les conflits d’intérêt au sein de l’Inserm et Yves Levy doit être remplacé à la tête de l’Inserm.

Par | 2018-04-19T10:15:03+00:00 18 avril 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :