Corse : l’affrontement, fruit du laxisme

| Communiqués - 26 décembre 2015
  • Front National - Officiel

Communiqué de presse du Front National‏

Les violences inacceptables qui ont frappé Ajaccio le 25 décembre sont les conséquences malheureusement prévisibles de la politique de laxisme et de faiblesse, qui laisse des quartiers devenir des zones de non-droit et des représentants de la force publique être quotidiennement agressés. Quand les citoyens ont le sentiment légitime que l’Etat ne fait plus régner l’ordre républicain, quand ils voient des pompiers et des policiers pris en embuscade dans un des innombrables ghettos que compte la France, il y a le risque évident qu’ils veuillent se faire justice eux-mêmes, et que des violences malheureusement s’en suivent.

Cette spirale de l’affrontement, très souvent exacerbée par des tensions communautaires, ne pourra être stoppée que par une politique de fermeté et de réinstallation de la République dans les ghettos des zones de non-droit.

Pour cela, l’Etat doit cesser de reculer devant les caïds comme il le fait depuis des décennies, en assurant quoi qu’il arrive sécurité et respect à ses propres agents.
Il doit enfin traiter le crime et la délinquance par la tolérance zéro, et casser dans le même temps le communautarisme qui mène au repli et à la violence. La paix en France passe par l’autorité alors que le laxisme mène au désordre.

Par | 2015-12-26T11:35:48+00:00 26 décembre 2015|Communiqués|

À propos de l'auteur :