Création d’un parquet national antiterroriste, le Premier ministre reprend (enfin) une proposition du Rassemblement national !

| Communiqués - 13 juillet 2018
  • Rassemblement National

Communiqué de presse du Rassemblement National

Proposé et réclamé depuis des mois par le Rassemblement national, Édouard Philippe annonce aujourd’hui la création d’un parquet national antiterroriste.

L’idée initiale avait été lancée par Jean-Paul Garraud, magistrat et ancien député UMP, dès novembre 2015. Cette mesure avait été ensuite portée par Marine Le Pen lors des discussions sur le projet de loi visant à lutter contre le terrorisme à l’automne dernier ; elle avait alors appelé à « la reconnaissance du terrorisme comme acte de guerre dont les conséquences sont juridiques : juridiction d’exception, des procédures d’exception un traitement pénal et carcéral spécifique contre des personnes reconnues comme ennemis de la France. »

Or, en avril dernier, la garde des Sceaux a déposé un texte réformant la Justice qui ne comprenait aucune trace de cette mesure.

Alors, le 19 juin dernier à la tribune de l’Assemblée nationale, Marine Le Pen a de nouveau appelé de ses vœux la création de cette juridiction d’exception : « La discussion de ce texte est l’occasion de dire un mot sur une de nos propositions visant à accroître l’efficacité de la justice dans la lutte contre le terrorisme islamiste : la création d’un parquet national antiterroriste. Le projet n’est pas nouveau. L’instauration d’un dispositif judiciaire spécifique et permanent me semble indispensable dans ce combat. En effet, plutôt que de gérer judiciairement l’après-attentat, ce parquet aurait comme principale mission d’empêcher des attentats par des enquêtes préliminaires. »

Le Rassemblement National se réjouit de ce changement d’avis du gouvernement ; cela souligne pleinement l’opposition constructive du Rassemblement National dont l’unique objectif reste le service et la défense de la France et des Français.

Par | 2018-07-13T12:02:41+00:00 13 juillet 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Rassemblement National
Rassemblement National