Devant le Bundestag et Merkel, Macron se livre à une ode au fédéralisme européen

| Communiqués - 18 novembre 2018
  • Nicolas Bay

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-Président du groupe « Europe des nations et des libertés »

Dimanche 18 novembre, au Bundestag, Emmanuel Macron s’est livré à un vibrant plaidoyer en faveur du fédéralisme européen. Conformément aux vues d’Angela Merkel, le Président de la République a appelé chaque Etat membre de l’Union européenne à mettre en commun « sa capacité de décision, sa politique étrangère, migratoire ou de développement, une part croissante de son budget et même des ressources fiscales ». Il a également insisté sur la volonté de faire de l’Euro « une monnaie internationale dotée d’un budget ».

Sourd aux cris des peuples qui aspirent à retrouver leurs libertés, Emmanuel Macron persiste à défendre et vouloir imposer le vieux modèle fédéraliste qui a conduit à l’impuissance. Aller encore plus loin dans cette intégration européenne en plaçant des fonctions régaliennes dans le cadre supranational aboutira à d’autant plus d’impuissance, et ne fera qu’attiser les tensions sur notre continent. Le projet fou d’une « armée européenne » priverait les États d’un pouvoir de décision fondamental.

Affaiblis dans leur pays comme sur la scène extérieure, Merkel et Macron sont peut-être unis… mais ils sont aujourd’hui totalement isolés ! Face au réveil des peuples et des nations, il serait temps de comprendre que ce projet d’Etats-Unis d’Europe n’est ni réaliste, ni responsable.

Par | 2018-11-19T10:48:49+00:00 18 novembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Nicolas Bay
Nicolas Bay

Voir tous les articles de