Disparition des services publics : la Justice à son tour touchée par la désertification administrative

| Communiqués - 16 février 2018
  • Front National - Officiel

Communiqué de presse du Front National

Une à une les professions prennent conscience des conséquences pratiques de la désertification administrative à laquelle on assiste dans notre pays. Après la fermeture des postes, des trésoreries, des gendarmeries, des casernes, voilà que c’est à la Justice d’être touchée par des mesures qui risquent, pour de très nombreuses affaires, d’éloigner encore davantage les juridictions des justiciables. Ce sont les avocats qui s’émeuvent maintenant des projets gouvernementaux en la matière par un mouvement de grève symbolique.

Oui à une grande réforme de la justice
Le Front National est favorable à une profonde réforme de la Justice dont chaque justiciable se voit contraint de subir par répercussion les difficultés quotidiennes et dont chaque citoyen perçoit, au fil d’une actualité judiciaire exaspérante, les criantes insuffisances.

Le Front National approuve toute mesure qui irait dans le sens d’une simplification des procédures judiciaires pour les rendre plus accessibles, moins coûteuses et en accélérer les décisions. De la même manière, il se prononce en faveur d’un grand plan de modernisation informatique qui faciliterait et accélérerait les démarches, les décisions et leur notification. Il demande enfin l’instauration de peines planchers et la fin de la culture de l’excuse, mesures qui permettraient de mettre un terme à la récidive qui encombre les tribunaux.

Une réforme de la Justice doit prendre en compte ses difficultés matérielles
Ces mesures qui sont des dispositions d’accompagnement et de fluidification des affaires sont indispensables. Elles ne peuvent toutefois pas servir de prétexte pour ignorer les besoins matériels et humains de la Justice.

Par | 2018-02-16T15:23:25+00:00 16 février 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :