Emeutes aux Moulins (Nice) : un quartier symbole de l’échec d’Estrosi

| Communiqués - 31 juillet 2018

Communiqué de presse de Philippe Vardon, Membre du Bureau National du Rassemblement National, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de PACA :

Depuis dimanche, les forces de l’ordre et les premiers secours sont pris pour cible et confrontés à de véritables émeutes dans le quartier des Moulins, à Nice, après l’accident en scooter d’un jeune homme ayant tenté de fuir un contrôle de police. Je tiens tout d’abord à leur apporter tout mon soutien.

Depuis des mois, la situation ne cesse d’empirer dans ce quartier de l’Ouest de la ville, dont Christian Estrosi a pourtant voulu faire un symbole de sa mandature. En octobre 2016, le magazine municipal “Nice – vie des quartiers” titrait “Les Moulins, un quartier d’avenir”, et nous décrivait un futur idyllique. Dans son éditorial, Christian Estrosi évoquait un quartier “au cœur de cette révolution” pour “la Nice du 21e siècle”.

En réalité, Estrosi et son clan ont fait des Moulins un laboratoire de leur politique de clientélisme communautariste, via imams radicaux, associations subventionnées et rénovation urbaine (215 millions d’euros).
Le 27 mars 2008, Christian Estrosi, à peine élu maire de Nice et accompagné de sa garde rapprochée (dont Eric Ciotti) annonçait un “plan ORSEC” pour les Moulins, promettant même : “Je vais terroriser les voyous dans la ville et c’est important de le dire ici”. Le voici 10 ans plus tard. Il n’a, en fait, terrorisé que les contribuables, et se retrouve une fois de plus à réclamer au Préfet des renforts policiers pour le quartier des Moulins, devenu le symbole de son échec.

Par | 2018-07-31T18:13:16+00:00 31 juillet 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Philippe Vardon
Philippe Vardon

Voir tous les articles de