Éolien en mer : notre mobilisation paye, le vent tourne !

| Communiqués - 14 mars 2018
  • Christelle Lechevalier

Communiqué de presse de Christelle Lechevalier, Député français au Parlement européen, Conseillère régionale de Normandie

Le gouvernement, sous pression des pécheurs et des habitants des littoraux, vient de déposer un amendement au Sénat visant à annuler les appels d’offres pour l’installation de parcs éoliens offshore au large des côtes normandes.

Imposés en dépit du bon sens par les écologistes autoproclamés, les quotas d’éoliennes auront des conséquences néfastes sur la facture d’électricité des ménages. En effet, ils nous imposent un tarif de rachat de l’électricité de 200€ /MWh pendant 20 ans alors que le prix actuel du marché est de 40€ /MWh en France et ne dépasse pas 80€ à l’étranger. C’est une aberration !

Le gouvernement, alerté par l’argumentaire pragmatique du Front National, a enfin compris que ces gigantesques installations, en plus de la pollution visuelle qu’elles causent et des méfaits qu’elles causeraient sur la pêche locale, allaient entraîner une forte hausse du prix de l’électricité.

Mettons l’accent sur la recherche et l’innovation dans le domaine de l’énergie, pour obtenir des ressources propres et rentables.

Par | 2018-03-14T11:56:47+00:00 14 mars 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :