Frontière franco-italienne : l’ultra-immigrationniste Adeline Hazan s’en prend à la Police aux frontières

| Communiqués - 6 juin 2018

Communiqué de Philippe Vardon, Membre du Bureau national du Rassemblement National, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Responsable du Bassin niçois, et Michael Payet, Responsable RN de la 4ème circonscription des Alpes-Maritimes

Les médias se sont largement fait l’écho d’un rapport du Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL), Adeline Hazan, dénonçant les conditions de la prise en charge des migrants à la frontière franco-italienne.

Si le Contrôleur général des lieux de privation de liberté est une “autorité administrative indépendante”, le moins qu’on puisse dire est qu’Adeline Hazan, elle, est loin de l’être. Cette élue socialiste est l’ancienne présidente du Syndicat de la magistrature, classé à l’extrême gauche et connu pour ses positions ultra-immigrationnistes et son hostilité à la police. On ne s’étonnera donc pas de la tonalité de ce rapport.

S’il faut, bien sûr, être attentif à ces conditions de prise en charge, il aurait été souhaitable qu’Adeline Hazan s’intéresse aussi aux conditions de travail des agents de la Police aux frontières (PAF) ! En décembre 2017, ceux-ci avaient protesté à juste titre : les 12 (!!!) titulaires de l’unité mentonnaise avaient vu passer 50 000 migrants sur l’année, et dans la vallée de la Roya – depuis 2016 – ils travaillaient dans un Algeco sans toilettes ni électricité. Un scandale absolu, n’émouvant évidemment pas Mme Hazan.

La réalité est que les agents de la Police aux frontières font face, avec des moyens (humains et matériels) dérisoires et dans des conditions exécrables, au flux continu de l’immigration massive et incontrôlée qu’Adeline Hazan et ses compères idéologiques encouragent. Les agents de la PAF méritent à ce titre tout notre soutien, et non l’opprobre dont cette militante essaie de les couvrir aujourd’hui.

Par | 2018-06-06T15:42:18+00:00 6 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Philippe Vardon
Philippe Vardon

Voir tous les articles de