Fusions de communes : Lorsqu’ils sont consultés, les habitants disent non, la preuve à Trégoan dans les Côtes d’Armor

| Communiqués - 30 avril 2018
  • Gilles Pennelle

Gilles Pennelle, Président du groupe FN au Conseil régional de Bretagne communique

Consultés ce dimanche sur une possible fusion de leur commune avec Motreff, les habitants de Trégoan se sont largement exprimés contre ce projet. Le Front National se félicite de la mobilisation des habitants pour défendre leur commune face à ces fusions-disparitions qui se multiplient partout en France. C’est une nouvelle démonstration de l’attachement des Français à leur commune.

Après avoir asphyxié financièrement nos communes par une décennie de réduction drastique de leurs dotations, le ouvernement leur impose de fusionner pour survivre. Ce big bang territorial va avoir des conséquences graves : une atteinte à une identité souvent millénaire, un recul de la démocratie locale par l’éloignement du citoyen du pouvoir et la fin des services publics de proximité par des mutualisations massives.

Face à ces mariages forcés, le Front National veut une politique ambitieuse de revitalisation du pouvoir communal : renforcement des pouvoirs du Maire, augmentation de l’autonomie financière des communes par la hausse des dotations de l’Etat, réforme de l’intercommunalité pour en faire un outil performant au service des communes et non un échelon technocratique et hors-sol. Nos communes sont partie intégrante de l’ADN de la France et doivent être préservées.

Par | 2018-04-30T15:30:00+00:00 30 avril 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :