Gestion des fonds européens : Valérie Pécresse entre amateurisme et opacité

| Communiqués - 8 novembre 2018
  • Wallerand de SAINT JUST

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe RN-IDF à la Région Ile-de-France

Après les révélations de la presse quant à la mise en garde de la Région Ile-de-France par la Commission européenne relativement à l’utilisation des fonds qu’elle lui alloue, et aux 40% d’erreurs constatées dans les dossiers soumis, une réunion de clarification était organisée ce matin par la vice-présidente en charge des affaires européennes, Madame Von Euw, à destination des élus régionaux.

En premier lieu, l’opacité est de mise, la vice-présidente refusant de divulguer le contenu de la lettre reçue de la Commission européenne.

En deuxième lieu, l’amateurisme et le manque de courage politique de la part de l’exécutif régional sont flagrants : La gauche avait mis en place une véritable usine à gaz pour gérer ces fonds, multipliant les « axes prioritaires » et les organismes intermédiaires. Plutôt que de remettre courageusement l’ensemble du mécanisme à plat, le nouvel exécutif a préféré le gérer en l’état, lui allouant simplement davantage de moyens humains. C’est clairement insuffisant. En effet, si 92% des dossiers défectueux proviennent des organismes intermédiaires, c’est bien à la Région de les contrôler ou de remettre en cause ses partenariats.

Au-delà de la mauvaise gestion régionale et de la continuation globale des politiques socialistes, le modèle dans son ensemble doit être condamné. Il est en effet aussi paradoxal que scandaleux qu’une collectivité française doive mettre autant d’énergie et de moyens humains pour récupérer de l’argent provenant initialement de la contribution française au budget européen.

Non seulement la France perd 8 milliards par an de contribution nette au budget européen, mais ces collectivités doivent en supplément multiplier les dépenses et se plier à la bureaucratie de la Commission, pour récupérer le reste. Tant que ce système-là ne sera pas condamné, Français et Franciliens continueront d’être perdants.

Par | 2018-11-08T16:47:59+00:00 8 novembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Wallerand de Saint Just
Wallerand de Saint Just

Voir tous les articles de