Hollande ne veut pas d’un Etat PS ? Il y en a déjà un !

| Communiqués - 11 avril 2012
  • Steeve Briois

Communiqué de Presse de Steeve BRIOIS, Secrétaire Général du Front National, Conseiller Régional du Nord-Pas-de-Calais, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont

François Hollande a déclaré ce matin dans “Le Parisien/Aujourd’hui en France” qu’il ne souhaitait pas “un Etat PS”, précisant vouloir un rassemblement qui serait le plus large possible.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça n’est pas ce qui ressort de son bilan à la tête du Parti Socialiste, cette décennie durant laquelle les fédérations PS des Bouches-du-Rhône, de l’Hérault et du Nord-Pas-de-Calais sont devenues de véritables états dans l’Etat.

Steeve Briois en veut pour preuve bien évidemment les propres règles édictées par les socialistes locaux, privilégiant les leurs en permanence, quand ils n’ont pas cautionné, permis, et même favorisé et couvert les pires magouilles.

Quoi qu’il en soit, cette déclaration d’Hollande nous ferait presque penser à un remake des premiers mois de Sarkozy durant lesquels l’absence totale de différence entre les projets de l’UMP et ceux du PS, et l’interchangeabilité de leurs hommes étaient flagrantes.

Steeve Briois rappelle qu’élire François Hollande ou Nicolas Sarkozy revient de toute façon au même. Il n’y aurait ni Etat PS, ni Etat UMP, mais dans tous les cas un Etat UMPS !

Il n’y a que Marine Le Pen pour rassembler tous les Français au-delà des étiquettes partisanes. Il n’y a que Marine Le Pen qui incarne une candidature anti-système.

Pour notre candidate, il ne s’agit pas de faire gagner la droite ou la gauche, mais de faire gagner la France et les Français d’abord !

Par | 2012-04-11T11:14:10+00:00 11 avril 2012|Communiqués|

À propos de l'auteur :