Immigration massive : Ciotti et ses amis sont responsables aussi

| Communiqués - 8 juin 2018

Communiqué de Philippe Vardon, Membre du Bureau national du Rassemblement national, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Responsable du Bassin niçois

Hier à Nice, le député Éric Ciotti tenait une réunion ayant comme thème l’immigration. On ne peut que rejoindre ses constats sur le laxisme actuel en la matière, ou encore sur les troubles multiples engendrés par les conséquences de l’immigration massive et incontrôlée au sein de notre société.

Mais faisant le bilan du quinquennat Hollande et de la première année aux affaires d’Emmanuel Macron, Éric Ciotti a oublié d’évoquer celui du gouvernement qu’il a soutenu de 2007 à 2012. Et pour cause : celui-ci a largement contribué à la submersion migratoire. Et même dans des proportions supérieures au gouvernement socialiste l’ayant précédé !

En effet, entre 2007 et 2012, l’UMP/LR au pouvoir a laissé entrer UN MILLION d’étrangers en France, a procédé à 100 000 naturalisations et 150 000 régularisations de clandestins. Rajoutons à ce bilan intérieur, une faute majeure avec l’intervention en Libye qui a précipité le chaos migratoire en Méditerranée. Éric Ciotti se plaint ainsi aujourd’hui des conséquences directes d’une intervention militaire qu’il a soutenue hier…

Pour conclure, rappelons aussi qu’Eric Ciotti et les élus LR ont voté contre l’amendement sur la suppression du droit du sol proposé par les députés RN lors du débat parlementaire sur la loi « asile et immigration » du gouvernement.

Au final, il en va d’Eric Ciotti comme de beaucoup d’autres élus de la droite « décomplexée ». Comment prendre au sérieux leurs envolées tant qu’ils n’auront pas exprimé de vrais regrets sur leurs erreurs, échecs et reniements passés, ou qu’ils ne mettront pas leurs actes en cohérence avec leurs paroles en étant capables de travailler avec nous – fût-ce ponctuellement : sur un vote, une proposition de loi, une demande de référendum etc. – pour en finir avec l’immigration sans fin et sans frein ? Afin que « la France reste la France » comme le revendique leur dernier tract.

Par | 2018-06-08T19:01:09+00:00 8 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Philippe Vardon
Philippe Vardon

Voir tous les articles de