Islamisme à l’école : les services de renseignement tirent la sonnette d’alarme

| Communiqués - 10 octobre 2018

Communiqué de Gilles Ardinat, Professeur agrégé d’histoire-géographie, Conseiller régional FN Occitanie, Coordinateur national du Forum Ecole & Nation

Mardi 9 octobre Europe 1 a révélé l’existence d’une note confidentielle, émanant des services de renseignement, consacrée au communautarisme à l’école. Ce document, remis à l’Elysée, au Premier ministre et à Jean-Michel Blanquer, recense les nombreux incidents liés à la pratique rigoriste de l’islam par certains élèves ou par leurs parents.

La pression islamiste s’accentue sur notre école

Les faits relatés par cette note sont d’une particulière gravité. Dans le Nord, certains élèves ont protesté, car leur salle de classe contenait des meubles rouges, couleur jugée « haram » par les intégristes. A Troyes, des collégiens ont refusé d’aller à la piscine pendant le ramadan. Certains élèves de primaire s’interdisent de dessiner ou d’écouter de la musique. La cellule « laïcité » mise en place par le ministre compte une trentaine de signalements chaque jour.

Le communautarisme, fruit de la lâcheté et des renoncements de la classe politique

Les situations invraisemblables évoquées par ce rapport sont la conséquence de plusieurs décennies de laxisme avec lequel il est urgent de rompre. L’immigration extra-européenne massive (plus de 400.000 entrées en 2017) ne fera qu’aggraver le phénomène des ghettos scolaires. Les concessions, par exemple sur les menus de substitution dans les cantines scolaires, ne feront qu’encourager les fanatiques.

Le Rassemblement National, qui alerte les Français depuis de nombreuses années sur ces sujets fondamentaux, est le seul parti à vouloir stopper la vague migratoire mortifère qui déferle sur notre pays tout en défendant, sans faiblesse ni compromission, notre identité et notre mode de vie, notamment au sein des établissements publics d’enseignement.

Par | 2018-10-10T09:46:12+00:00 10 octobre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :