Jean-Claude Gaudin doit demander à l’État de fermer le Port de Marseille à l’Aquarius et ses clandestins !

| Communiqués - 13 août 2018
  • Stéphane Ravier

Communiqué de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône

Depuis hier, le navire l’Aquarius, affrété par l’ONG SOS-Méditerranée, recommence son opération de communication en demandant aux ports européens de l’accueillir, après avoir récupéré quelques centaines de migrants clandestins au large des côtes libyennes. En juillet déjà, après que Matteo Salvini, Ministre de l’Intérieur italien, a décidé de fermer ses ports à tous les bateaux qui ramènent volontairement ces clandestins en Europe, l’Aquarius faisait escale à Marseille, sans que le Maire de notre ville, Jean-Claude Gaudin (LR) n’y trouve rien à redire. Pire encore, alors que je l’interpellais sur ce sujet lors du Conseil de la Métropole Aix-Marseille, dont il est le président, Jean-Claude Gaudin se félicitait ouvertement d’accueillir des migrants dans la cité phocéenne “avec ses amis maires d’arrondissements”, mais s’obligeait à le faire discrètement pour “ne pas faire le jeu du Rassemblement National”.

Alors que plusieurs enquêtes ont été ou sont encore ouvertes sur les liens existant entre les ONG soi-disant humanitaires et les mafias de passeurs en Afrique, et que même Emmanuel Macron a affirmé que le bateau de Lifeline “faisait le jeu des passeurs”, les responsables politiques doivent faire preuve de la plus grande prudence vis-à-vis de ces organisations suspectes. Je prie donc Jean-Claude Gaudin de demander expressément à l’État de fermer le port de Marseille à l’Aquarius : notre ville ne doit pas être complice d’un éventuel trafic qui encourage une immigration massive que les Français ne veulent plus subir ! Je ne doute pas que Renaud Muselier, président (LR) du Conseil régional, et Martine Vassal, présidente (LR) du Conseil départemental, soutiendront ma démarche, en tant que membres du Conseil de surveillance du Port de Marseille-Fos.

Par | 2018-08-13T17:52:08+00:00 13 août 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Stéphane Ravier
Stéphane Ravier

Voir tous les articles de