KERING soupçonné d’évasion fiscale

| Communiqués - 4 décembre 2018

Communiqué de presse du député Sébastien Chenu

Certaines grandes entreprises et élites mondialisées procèdent à des opérations d’évasion fiscale en bénéficiant de l’inaction complice du gouvernement.

Selon une enquête journalistique menée en 2017, le groupe français KERING, propriété de la famille Pinault, aurait fait échapper aux services fiscaux français et italiens 2,5 milliards d’euros depuis 2002.

KERING aurait domicilié artificiellement 70 % de ses bénéfices en Suisse par l’intermédiaire de sa filiale logistique LGI, négociant avec les services fiscaux un taux d’imposition sur les bénéfices particulièrement avantageux.

En novembre 2017, une enquête fiscale italienne a été ouverte. La justice transalpine estime que KERING doit au fisc italien 1 milliard d’euros. En France, aucune enquête de Bercy ou du Parquet National financier n’a été ouverte.

Ce scandale fiscal démontre une nouvelle fois l’urgente nécessité de combattre les mécanismes d’évasion fiscale. Les grands groupes et leurs dirigeants font échapper des milliards d’euros aux services fiscaux alors que les Français sont condamnés à subir la politique de matraquage fiscale menée par le gouvernement.

Par | 2018-12-04T12:27:26+00:00 4 décembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Sébastien Chenu
Sébastien Chenu

Voir tous les articles de