La région Nouvelle-Aquitaine attribue 50 000 euros à l’Aquarius: un trésor pour ce bateau pirate !

| Communiqués - 5 décembre 2018
  • Edwige Diaz

Communiqué d’Edwige Diaz, Vice-Présidente du groupe RN, Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine

Après le Conseil de Paris et le Conseil régional d’Occitanie, c’est au tour du Conseil régional socialiste de Nouvelle-Aquitaine d’offrir une subvention de 50 000€ à SOS Méditerranée pour l’Aquarius.

L’Aquarius est abonné aux fraudes les plus graves. Rappelons que ce bateau s’est déjà vu privé de deux pavillons : la première fois par Gibraltar pour fausse déclaration quant à ses missions et la seconde fois par le Panama pour non-respect des procédures juridiques internationales.

Aujourd’hui, il se retrouve encore une fois dans le viseur de la justice, cette fois-ci italienne et du ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, pour déversement de déchets toxiques dans les ports italiens. L’Aquarius aurait ainsi économisé 460 000 euros en ne traitant pas ses déchets médicaux, imposant ainsi un risque sanitaire à l’Italie. Compresses imbibées de sang, seringues, vêtements souillés : plus de 5000 cas de tuberculose, gale et HIV ont été signalés à bord de l’Aquarius et peuvent être transmis par ces déchets non traités.

Loin de “sauver des gens en mer”, l’Aquarius, en allant directement récupérer les migrants clandestins (au sein desquels se mêlent des terroristes islamistes), se fait le premier complice des réseaux criminels et mafieux de passeurs.

Quand les socialistes de Nouvelle-Aquitaine et l’ensemble de la gauche octroient des subventions aux promoteurs de la submersion migratoire illégale, les élus LR de PACA refusent nos motions visant à fermer les ports de leur région aux migrants.

Nos compatriotes, confrontés pour leur grande majorité à des fins de mois difficiles, refusent désormais massivement l’entrée programmée sans fin de migrants dans notre pays.

Au nom de l’intérêt général, les élus Rassemblement National de Nouvelle-Aquitaine ont été les seuls à s’opposer à cette subvention de 50 000 euros.

Avec Marine Le Pen, ils se battent pour vous et:
• L’arrêt de l’immigration massive coûteuse pour les Français
• La traque des passeurs et leur condamnation grâce à une coopération internationale intelligente
• La reconduction des clandestins vers le port d’origine, sur l’exemple de l’Italie qui négocie avec le gouvernement libyen
• Une politique ferme pour la France à l’image du “No way” pratiquée en Australie et en Italie
• Le refus de signer les 10&11 décembre prochains à Marrakech « le Pacte mondial pour les migrations sûres, ordonnées et régulières », à l’image de l’Autriche, des Etats-Unis et d’Israël.

Il est grand temps, au révélateur de la question migratoire, de dénoncer les fossoyeurs de notre pays !

Par | 2018-12-05T10:54:46+00:00 5 décembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Edwige Diaz
Edwige Diaz

Voir tous les articles de