Laisserons-nous le Qatar racheter la France ?

| Communiqués - 8 septembre 2018

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, Deputé du Nord

Nous apprenons dans le Monde (article du 7 septembre 2018) que le Qatar pourrait obtenir un droit d’exposition à l’Hôtel de la Marine particulièrement long. Le Centre des Monuments Nationaux (CMN), responsable de la gestion du site, serait sur le point de signer une convention avec l’Emirat pour que celui-ci présente, pendant une durée de 20 ans, la collection d’art d’Al-Thani, du nom de la famille royale qatarie, pour une somme de 20 millions d’euros.

Cela fait une décennie que le Qatar poursuit son implantation dans la capitale et fait main basse sur l’immobilier des quartiers les plus prestigieux. Depuis 2008, cet Etat gazier a investi en France plus de 12 milliards d’euros. Par le biais de cet exposition au sein d’un site historique, c’est cette fois une conquête culturelle de la France que ce régime islamiste entreprend, désireux d’offrir de lui une image plus flatteuse que celle qu’il écope à l’international.

Effectivement, les nombreuses atteintes aux droits de l’Homme et les liens avec le terrorisme islamiste dont est coupable le Qatar, étayés par nombre d’enquêtes, ne sont un mystère pour personne. Le président Macron a lui-même affirmé, dans un entretien du Point d’août 2017 que “le Qatar et l’Arabie Saoudite […] ont de fait contribué au terrorisme”, tandis que le premier était ostracisé par nombre de ses voisins.

Il est particulièrement choquant que notre République contribue à servir la propagande qatarie, dont les valeurs sont aux antipodes des nôtres. Sébastien Chenu a donc interrogé, par le biais d’une question écrite, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen afin de savoir si celle-ci comptait intervenir pour que le Centre des Monuments Nationaux, entreprise publique, renonce à l’exposition de la famille Al-Thani

Par | 2018-09-08T18:57:29+00:00 8 septembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Sébastien Chenu
Sébastien Chenu

Voir tous les articles de