L’Aquarius vient d’entrer dans le port de Marseille… Mais il ne doit pas en repartir !

| Communiqués - 29 juin 2018
  • Stéphane Ravier

Communiqué de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône

En marge de sa visite au Vatican, Emmanuel Macron s’est exprimé sur le sujet des migrants clandestins et a accusé l’ONG allemande Lifeline, propriétaire d’un bateau qui intervient en Méditerranée et que Malte a refusé de recevoir, de faire “le jeu des passeurs”.

Selon lui, le navire de cette ONG “a coupé le signal et est intervenu en contravention de toutes les règles et des gardes-côtes libyens ».

Enfin, le Président a ajouté qu’on « ne peut pas accepter durablement cette situation car au nom de l’humanitaire cela veut dire qu’il n’y plus aucun contrôle. À la fin on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage pour les passeurs. C’est d’un cynisme terrible. »

Or, au moment même où ces paroles ont été prononcées, l’Aquarius, navire de l’ONG SOS-Méditerranée faisait route vers Marseille pour se ravitailler. Il est désormais à quai dans la cité phocéenne…

SOS-Méditerrannée a déjà été suspectée d’être complice des passeurs de migrants par la justice italienne. Le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini a interdit ses ports à ces navires, car les ONG sont “complices, consciemment ou inconsciemment des trafiquants”.

S’il est évidemment naturel qu’un navire puisse se ravitailler dans le port de Marseille, qui est sous autorité de l’Etat, Emmanuel Macron, s’il est cohérent, doit mettre l’Aquarius sous scellé et ouvrir une enquête sur les liens entre les ONG et les passeurs de migrants en Méditerranée.

De mon côté, j’ai officiellement demandé au Sénat d’ouvrir une Commission d’enquête parlementaire sur le même sujet.

Par | 2018-06-29T14:15:18+00:00 29 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Stéphane Ravier
Stéphane Ravier

Voir tous les articles de