Non à la fermeture de la maison médicale de garde de l’hôpital de Béthune-Beuvry !

| Communiqués - 7 novembre 2018

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais

L’Agence régionale de santé, dans le cadre de la réorganisation des secteurs de garde, met directement en péril l’existence de la maison médicale de garde installée au sein des locaux du Centre Hospitalier de Béthune-Beuvry, où sont actuellement assurées pas moins de 6 000 consultations par an.

En procédant à une extension du périmètre de permanence de soins de 15 à 36 communes pour le secteur du Béthunois, l’Agence régionale de santé prend une responsabilité directe dans la capacité à maintenir une offre de soins de proximité et de qualité. Le caractère démesuré du nouveau périmètre ne permettra pas aux médecins d’assurer des gardes dans un climat optimal. La conséquence directe en sera une détérioration de l’accès aux offres de soins pour les habitants du Béthunois, notamment ceux résidant dans les communes les plus éloignées.

Alors que le Pas-de-Calais et le bassin minier sont confrontés à une désertification médicale toujours plus importante, il est urgent de tout mettre en œuvre pour maintenir un maximum d’offres de soins de proximité. Le service public de la santé est sacré, il doit être sanctuarisé. L’Agence régionale de santé doit donc renoncer à son projet de réorganisation afin de pérenniser l’existence de la maison médicale de garde de l’hôpital de Béthune-Beuvry !

Par | 2018-11-07T17:58:09+00:00 7 novembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Ludovic Pajot
Ludovic Pajot

Voir tous les articles de