PAC 2020-2027 : les agriculteurs paieront l’accueil des migrants !

| Communiqués - 30 mai 2018

Communiqué de presse de la délégation française FN/RBM au Parlement européen

Le rapport du Parlement européen sur la réforme de la Politique agricole commune post 2020 vient d’être adopté ce jour en session plénière à Strasbourg. Cette première étape envoie à la Commission européenne la position du Parlement sur les orientations souhaitées pour la PAC.

Dans ce catalogue de souhaits, nous pouvons saluer le maintien du budget et donc des aides dédiées aux agriculteurs, mais aussi l’octroi d’une plus grande marge de manœuvre aux États membres.

Notre groupe ENL a par ailleurs déposé un amendement tendant à stopper l’évaporation du fonds de développement rural (FEADER) au profit de l’installation de migrants dans la ruralité. Cet amendement a été largement rejeté par nos adversaires politiques, démontrant ainsi la complicité des élus européens dans la submersion migratoire.

À noter aussi les appels des élus Républicains à ne surtout pas aller vers une renationalisation de la PAC, démontrant ainsi leur attachement à la mondialisation et à la financiarisation de l’agriculture, qui laissent nos agriculteurs sur le carreau.

Les élus ENL, pragmatiques, ont donc soutenu ce texte, en attendant les propositions législatives de la Commission qui risquent très certainement de doucher les attentes du monde agricole.

Par | 2018-05-30T18:07:57+00:00 30 mai 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Rassemblement National
Rassemblement National