Parlement européen : les élus LR et PPE trahissent Orban et la Hongrie

| Communiqués - 12 septembre 2018
  • Nicolas Bay

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-Président du groupe « Europe des nations et des libertés »

Seuls trois députés LR sur les 16 présents ont voté aujourd’hui contre la mise au ban de la Hongrie par l’activation de l’article 7 du Traité sur l’Union européenne. Les amis de Laurent Wauquiez ne trahissent pas simplement leurs promesses électorales et leurs électeurs, ils trahissent aussi leurs alliés puisque les députés du Fidesz hongrois siègent dans leur groupe parlementaire.

Pourtant, le courageux Premier ministre hongrois Viktor Orbán fait aujourd’hui pour la Hongrie ce que le parti de M. Wauquiez n’a jamais fait et ne fera jamais pour la France : il refuse de se soumettre aux injonctions de la bureaucratie bruxelloise qui impose l’immigration de masse aux nations européennes.

Sachant que chaque abstention a eu pour effet de favoriser l’adoption du rapport Sargentini qui devait obtenir les 2/3 des suffrages pour être validé, s’abstenir revenait de facto à voter contre la Hongrie. Or ce rapport qui constitue un réquisitoire à charge contre la Hongrie n’a été adopté qu’à quelques voix près.

Au sein du PPE, 143 députés ont ainsi décidé de combattre leurs “alliés” hongrois, tandis que plus de vingt députés sur 211 ont lâchement choisi de quitter l’hémicycle juste avant le vote… En clair, Viktor Orbán a été trahi par le PPE.

Le scrutin d’aujourd’hui a été un vote de clarification : LR et le PPE ont clairement choisi le camp de Juncker, Merkel et Macron, contre l’Europe des nations libres et des protections.

Par | 2018-09-12T17:41:43+00:00 12 septembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Nicolas Bay
Nicolas Bay

Voir tous les articles de