Percée de VOX en Andalousie : l’Espagne se révolte à son tour contre l’invasion migratoire !

| Communiqués - 3 décembre 2018
  • Nicolas Bay

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-Président du groupe « Europe des nations et des libertés »

Alors que l’Andalousie était un bastion des socialistes depuis 37 ans, un bouleversement politique sans précédent a eu lieu hier soir à l’issue des résultats aux élections régionales. Avec 11% des voix et 12 sièges (sur 109) au Parlement régional, Vox a fait une entrée spectaculaire, une première en Espagne.

La débâcle du PSOE en Andalousie est un échec cuisant pour Pedro Sanchez, qui gouverne l’Espagne depuis six mois à peine avec une majorité très fragile et aléatoire (son propre parti ne disposant que de 84 sièges sur 350 à la chambre des députés), et qui se montre incapable de freiner les flux migratoires anarchiques en provenance du Maroc.

Tandis que les conservateurs du Parti Populaire (PP) ont remporté seulement 26 sièges, sept de moins qu’aux précédentes régionales en 2015, malgré tous les efforts de leur nouveau chef, Pablo Casado, le mouvement de Santiago Abascal se pose en arbitre de la future coalition qui présidera aux destinées de l’Andalousie.

Avec cette nouvelle gifle historique pour les socialistes, l’isolement du trio immigrationniste Macron-Merkel-Sanchez se fait de plus en plus net en Europe où partout désormais s’exprime la volonté d’une Europe des nations, des protections et des peuples.

Par | 2018-12-03T15:56:30+00:00 3 décembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Nicolas Bay
Nicolas Bay

Voir tous les articles de