Persécution record des automobilistes en 2017 : le gouvernement doit mettre un STOP au racket !

| Communiqués - 24 mai 2018

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais

Le dernier rapport de la Cour des comptes sur la mission contrôle de la circulation et du stationnement routier nous informe que les recettes dégagées en 2017 par les PV routiers ont atteint le montant record de 1,97 milliard d’euros dont 1,01 milliard d’euros lié aux seuls radars automatiques. Cela représente une hausse de 9% par rapport à 2016. Conséquence directe, le nombre de retraits de points a augmenté de 35% entre 2016 et 2017 pénalisant bon nombre de Français contraints d’utiliser leur véhicule chaque jour notamment pour aller travailler.

Ces chiffres confirment une inquiétante constante. Depuis des années, les automobilistes sont devenus les vaches à lait des gouvernements de droite et de gauche. Entre des péages toujours plus chers, des radars fixes transformés en machines à sous et l’augmentation du stationnement en centre-ville, les usagers de la route subissent un acharnement intolérable. En ce domaine comme dans bien d’autres, le « nouveau monde » d’Emmanuel Macron ne rompt pas avec les vieilles méthodes. Bien au contraire, son gouvernement a déjà fait des automobilistes une cible privilégiée avec l’augmentation du diesel (+10 centimes le litre) et de l’essence (+4 centimes le litre) et le coût du contrôle technique (+20%).

Il va intensifier sa chasse cet été avec la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles et la mise en place de radars embarqués. Ces deux mesures vont matraquer en priorité les habitants de la ruralité.

Le Front National condamne avec force ce racket organisé par l’Etat qui cherche à remplir ses caisses sans lutter véritablement contre l’insécurité routière. Pour preuve, le rapport de la Cour des comptes précise que la hausse du nombre de PV n’a pas endigué la hausse du nombre de blessés hospitalisés en 2017 (+1,8%). Il est à prévoir que les panneaux à 80 n’abaisseront malheureusement pas la mortalité.

Plutôt que de traiter tous les conducteurs comme des délinquants, le Front National propose d’axer sur la prévention et la répression des comportements à risques comme la consommation d’alcool et de drogue au volant.

Il demande en outre que les recettes liées aux PV soient exclusivement affectées à la sécurité routière ou reversées pour la rénovation des routes départementales. En 2017, 438,8 millions d’euros ont été captés par l’Etat pour son désendettement.

Par | 2018-05-24T14:40:39+00:00 24 mai 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :