Plusieurs élus trentenaires des Républicains dans le Gard me rejoignent !

| Communiqués - 15 septembre 2015
  • Gilbert Collard

Communiqué de Presse de Gilbert Collard, Député RBM-FN du Gard, Secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine

Franck Allisio, Président des Jeunes Actifs UMP-Les Républicains a jeté ce weekend un pavé dans la marre en rejoignant le Front National. Représentant des trentenaires UMP-Les Républicains, l’effet « boule de neige » de son départ ne s’est pas fait attendre.

Dans un même temps, plusieurs élus trentenaires UMP – Les Républicains me rejoignent dans le Gard.

Laurent Milesi, Vice-président de la Communauté de Communes du Pont du Gard, Adjoint au Maire sur la commune de Vers Pont du Gard, ancien responsable UMP du Canton de Remoulins et membre du Comité départemental des Républicains.

Mélanie Dufour, Conseillère Municipale et leader de l’opposition à Redessan.

Joffrey Leon, Conseiller Municipal et leader de l’opposition à Uchaud, Conseiller Communautaire à la Communauté de Communes Rhôny-Vidourle, responsable du Canton de Rhôny-Vidourle et membre du Comité départemental des Républicains.

Je les ai reçus à plusieurs reprises et nous avons échangé sur l’avenir de notre territoire Gardois et bien entendu sur celui de notre pays, ils m’ont également fait part des raisons de leur départ du parti UMP-Les Républicains et de leur souhait d’intégrer le Rassemblement Bleu Marine Gard que je préside.

Ils exposent eux même :

« Depuis plusieurs mois déjà, nous aspirons à trouver une alternative au parti UMP-Les Républicains car nous sommes bien conscients, comme l’a expliqué Franck Allisio, que l’on ne pourra pas changer le parti de l’intérieur.

Un fossé se creuse d’avantage chaque jour entre les convictions des militants et les décisions politico-politiciennes des responsables nationaux et Gardois de l’UMP – Les Républicains. L’UMP a changé de nom mais rien n’a changé sur le fond, la forme et la direction.

Aujourd’hui, il n’y a plus aucune clarté dans la ligne politique de ce parti et l’opposition au Gouvernement Hollande est quasi inexistante.

Au niveau local, Jean Paul Fournier et Laurent Burgoa ont abandonné les militants et sympathisants en appelant régulièrement à voter socialiste, et ce contre la directive du ni-ni (ni PS, ni FN) imposée par leur Président. Entrainant de fait la perte d’une chance historique de faire basculer le département du Gard à droite.

Nous ne pouvons plus suivre des gens qui se renient eux-mêmes alors que la situation de notre pays exige au contraire courage et détermination.

Nous sommes pour une droite de convictions et non pour une droite de compromissions.

Notre ralliement ne souffre d’aucun arrivisme ou opportunisme puisque nous n’avons demandé aucun poste et nous ne serons pas présents sur les listes FN-RBM aux prochaines élections régionales.

Nous avons adressé aujourd’hui un courrier à Nicolas Sarkozy accompagné de nos cartes, précisant que nous quittons le parti UMP – Les Républicain.

Nous invitons tous les sympathisants et les militants de droite, à écouter leur cœur et leurs convictions et à nous rejoindre afin de construire la vrai droite Gardoise au sein du RBM ».

Par | 2015-09-15T13:59:15+00:00 15 septembre 2015|Communiqués|

À propos de l'auteur :