Prime d’agression pour le personnel pénitentiaire : la proposition indécente de Nicole Belloubet !

| Communiqués - 24 janvier 2018

Communiqué de presse de Bruno Bilde, ​​​Député du Pas-de-Calais

Après l’annonce de l’installation de téléphones en cellule, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet vient confirmer le mépris et la déconnexion du gouvernement à l’égard du personnel pénitentiaire. Alors que ces derniers alertent sur des conditions de travail indignes, sur la multiplication de procédures et l’absence d’équipements qui les condamnent à l’impuissance face aux détenus dangereux et sur la carence grave en matière d’investissements pour la création de places de prison supplémentaires, la garde des Sceaux préfère instaurer une prime pour les surveillants pénitentiaires confrontés à des détenus dangereux.

Ce qui s’apparente à une véritable « prime à l’agression » provoque à juste raison la colère des représentants du personnel bien conscients que ce n’est pas cette annonce démagogique qui soldera la profonde crise que traverse l’administration pénitentiaire. Plutôt que des mesurettes, c’est une refonte complète de la loi pénitentiaire et du régime indemnitaire de nos surveillants qu’il convient d’engager. Une refonte qui instaure un régime de détention spécifique à l’endroit des détenus qualifiés de dangereux, radicalisés ou condamnés pour actes de terrorisme. A cette refonte nécessaire de notre arsenal législatif, il faudra ajouter un plan ambitieux pour la sécurisation et la construction de nouvelles prisons ainsi que pour le renforcement de l’équipement des surveillants pénitentiaires.

Conscients de ces graves carences, les députés du Front National vont déposer une proposition de loi réformant le régime de détention des détenus à risque et allégeant considérablement le volume de procédures dont le respect incombe au personnel pénitentiaire. C’est la sécurité des surveillants pénitentiaires et de tous les Français qui est en jeu.

Par | 2018-01-24T14:47:17+00:00 24 janvier 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :