Provocations islamistes à Nice : le troublant silence d’Eric Ciotti

| Communiqués - 20 juin 2018

Philippe Vardon, Membre du Bureau national du Rassemblement National, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Responsable du Bassin niçois

Alors que plusieurs prières de rue ont été organisées à Nice le vendredi 15 juin, à l’occasion de la fin du Ramadan, Eric Ciotti reste étonnamment silencieux.

Eric Ciotti étant habituellement prompt à la fois à commenter l’actualité et à pourfendre les islamistes sur les plateaux de télévision, on peine à trouver une explication à ce mutisme. Cela alors même que Christian Estrosi, qui n’est pourtant pas totalement exempt de responsabilités dans les événements (les prières de rue ont été organisées par ses amis de l’UOIF, et dans le quartier de l’Ariane la prière a eu lieu sur le parking d’une salle prêtée par sa municipalité), s’est lui fendu d’une réaction.

Ce silence est d’autant plus troublant, que deux des trois prières de rue se sont déroulées au cœur même de la circonscription d’Eric Ciotti, dans le centre-ville et devant la mosquée du quartier Roquebillière.

L’attitude du député LR de la 1ère circonscription fait dire à certaines mauvaises langues qu’il ne souhaiterait pas froisser des électeurs potentiels et desservir ses ambitions locales futures. Sans aller jusque-là, il est permis de s’interroger… fortement.

Par | 2018-06-20T15:33:51+00:00 20 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Philippe Vardon
Philippe Vardon

Voir tous les articles de