Quel sort pour les politiques de défense franco-allemandes ?

| Communiqués - 8 novembre 2018
  • Louis Aliot

Communiqué de presse de Louis Aliot, Député des Pyrénées-Orientales

Angela Merkel a annoncé que son quatrième mandat de chancelière serait le dernier, tout en renonçant à la présidence de la CDU pour les années à venir. Elle a aussi affirmé ne pas avoir l’ambition de commencer une carrière dans les institutions européennes à l’issue, en 2022. Cette nouvelle donne pourrait avoir quelques conséquences pour la France. Ainsi, les projets franco-allemands en matière de défense se heurtent à la question de l’exportabilité des matériels produits en commun. Plusieurs réunions récentes se seraient très mal passées, à tel point que Paris envisage de geler les projets. En outre, de l’autre côté du Rhin, les Verts et la SPD refuseraient d’aller plus loin avec la France, dont la politique d’exportation est jugée irresponsable. Le départ programmé de madame Merkel aura très certainement d’importantes conséquences sur les partenariats actuels et futurs entre la France et l’Allemagne en matière de défense. Pourtant, ni l’Elysée, ni Matignon, ni le ministère des Armées ne communiquent là dessus. Un silence qui en dit long ?

Par | 2018-11-08T11:38:16+00:00 8 novembre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Louis Aliot
Louis Aliot
Député

Voir tous les articles de