Référendum d’initiative populaire : l’enfumage de la fin du quinquennat qui en dit long sur l’esprit démocratique du gouvernement

| Communiqués - 20 décembre 2011
  • Marine Le Pen

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National, candidate à l’élection présidentielle

Le gouvernement aura attendu plus de 3 ans pour faire examiner par le Parlement une loi organique appliquant la réforme de la Constitution votée en 2008 prévoyant la mise en place d’un référendum d’initiative populaire. Outre que les délais initialement annoncés par F. Fillon ont été largement dépassés, chacun constate aujourd’hui que les conditions extrêmement restrictives posées pour l’organisation d’un tel référendum vident complètement le projet de sa substance : 4,5 millions de signatures, double validation par le Conseil constitutionnel, passage par le Parlement, toutes ces entraves laissent penser que jamais un référendum d’initiative populaire n’aura lieu en France.

Il est évident que sur ce sujet comme sur les autres, le gouvernement cherche à enfumer nos concitoyens. Non seulement il n’a aucune envie que les Français puissent se saisir d’un sujet de débat et le soumettre à référendum, mais il se paie dans le même temps le luxe, à travers cette réforme de façade, de jouer les chantres de la démocratie… Quand on se souvient que c’est ce même gouvernement qui a liquidé en 2008 le Non des Français au référendum de 2005 sur la constitution européenne, on mesure la constance de ses intentions anti-démocratiques.

Seule Marine Le Pen veut redonner la parole au peuple et revivifier la démocratie française.

Son projet présidentiel prévoit l’instauration d’un véritable référendum d’initiative populaire, à des conditions beaucoup moins restrictives (500 000 signatures au niveau national), telles qu’elles peuvent exister dans d’autres pays. Avec l’instauration de la proportionnelle à toutes les élections, la possibilité ainsi offerte au peuple d’exprimer directement son avis mettra un terme à l’asphyxie démocratique que font peser les élites mondialistes sur notre pays.

Par | 2011-12-20T16:36:35+00:00 20 décembre 2011|Communiqués|

À propos de l'auteur :