Suppression de postes chez Carrefour : non aux salariés jetables !

| Communiqués - 23 janvier 2018
  • Ludovic Pajot

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, Député du Pas-de-Calais

Le Groupe Carrefour, par l’intermédiaire de son Président Alexandre Bompard, vient d’annoncer un plan dit de restructuration à horizon 2022 qui aura notamment pour conséquence la suppression de 2 400 postes en France, qui doivent selon le groupe, faire l’objet d’un plan de départs volontaires.

L’argument de la rationalisation ainsi que des économies générées par ce plan de restructuration masquent en réalité une logique qui est toujours la même : faire fondre la masse salariale en faisant fi des conséquences souvent dramatiques pour les salariés et leurs familles. L’objectif affiché par Carrefour d’investissements massifs dans la numérisation, à première vue louable car ayant vocation à faciliter la vie des consommateurs, aura en réalité pour conséquence de porter un coup supplémentaire à nos commerces de proximité.

L’impératif de bonne gestion des entreprises nécessitant le recours à l’investissement ne doit pas être le paravent d’une logique de financiarisation destructrice de nos emplois. Je demande donc à l’Etat de mettre tout en œuvre pour assurer la préservation de notre tissu d’emplois sur nos territoires.

Par | 2018-01-23T16:47:10+00:00 23 janvier 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :