Tentative de viol au Parc Aréca à Fréjus par un clandestin tunisien

| Communiqués - 19 juin 2018
  • David Rachline

Communique de presse de David Rachline, Maire de Fréjus

Après quelques jours de silence pour permettre aux enquêteurs de faire leur travail, j’ai décidé de réagir officiellement à travers ce communiqué.

Tout d’abord, je tenais à exprimer toute ma solidarité, mon soutien inconditionnel et ma compassion à cette sexagénaire Fréjusienne qui a subi cette agression.

Je n’ai pas de mots assez durs pour qualifier cet acte barbare.

La municipalité et moi-même restons à disposition de cette dame et de sa famille pour répondre à toutes leurs demandes et besoins : nous sommes à ses côtés !

J’adresse par ailleurs toutes mes félicitations aux policiers municipaux qui ont permis la fin de cette agression inqualifiable. Plus particulièrement aux policiers municipaux de la brigade cynophile qui sont rapidement intervenus sur les lieux.

Enfin, je dénonce la politique d’immigration massive et incontrôlée de notre gouvernement qui met en péril la sécurité et le cadre de vie de nos compatriotes. Car oui, il faut dire les choses : le violeur est un clandestin tunisien.

Un de ces migrants qui ne fuit pas la guerre, mais qui en revanche, apporte la violence dans notre pays, dans nos villes.

J’espère de tout cœur que la justice française et nos pouvoirs publics se montreront intraitables et sévères, qu’ils condamneront cet énergumène et le renverront chez lui, en Tunisie.

Par | 2018-06-19T15:05:53+00:00 19 juin 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

David Rachline
David Rachline

Voir tous les articles de