Un détenu islamiste met le feu à sa cellule à la prison de Vendin-le-Vieil : la sécurité des agents pénitentiaires est toujours à l’ordre du jour

| Communiqués - 4 avril 2018

Communiqué de presse de Bruno BILDE, Député du Pas-de-Calais

Dans un article publié sur le site de La Voix du Nord, nous apprenons qu’un détenu condamné pour des faits de terrorisme, a mis le feu à sa cellule de la prison de Vendin-le-Vieil, mercredi 4 avril vers 6h30, nécessitant l’intervention des pompiers et l’évacuation en urgence de 7 autres détenus.

Cet incendie, qui a détruit entièrement deux cellules, intervient 3 mois après la tentative d’assassinat de trois surveillants pénitentiaires de la prison du Pas-de-Calais par un détenu étranger condamné pour l’attentat de Djerba qui avait coûté la vie à 21 personnes en 2002. Aucune leçon n’a été tirée par la ministre de la Justice à la suite des agressions survenues en début d’année dans plusieurs établissements pénitentiaires. Plus grave, les déclarations de Christophe Castaner sur le retour de 258 terroristes « français » constituent clairement une mise en danger des agents confrontés à des individus radicalisés qui poursuivent leur djihad en prison.

Le 18 janvier dernier, les députés du Front National avaient demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire pour examiner les conditions de détention des islamistes dans les établissements qui en contiennent. Nous attendons toujours sa mise à l’ordre du jour…

Les députés du Front National réaffirment leur plein et entier soutien à tous les surveillants pénitentiaires et appellent le gouvernement à passer des incantations aux actes pour éviter de transformer les prisons françaises en zones de guerre.

Par | 2018-04-04T11:18:33+00:00 4 avril 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :