Un Gouvernement aux abonnés absents

| Communiqués - 10 octobre 2018

Communiqué de Sébastien Chenu, député du Nord

Après le tragicomique départ de Gérard Collomb, puis après avoir claironné la formation d’un nouveau gouvernement lundi dernier, force est de constater la défiance désormais avérée envers un Chef de l’Etat incapable de nommer de nouveaux ministres, et envers un Premier ministre -désormais – intérimaire à l’Intérieur, tout aussi incapable de recruter de nouveaux venus.

Nous apprenons désormais que rien ne bougera avant vendredi prochain dans une laconique annonce des services de l’Elysée.

La gloire annoncée par la presse d’un quinquennat flamboyant aura fait long feu. Sept ministres sortant, les uns pour des raisons de désaccord profond sur la ligne présidentielle, d’autres par caprice personnel ou bien entravés dans leur action, et enfin certains sortis par la petite porte pour délicatesse avec le Fisc, tels sont les épisodes affligeants auxquels les Français assistent.

L’exemplarité, la moralité vendue par le candidat Macron, a elle aussi vécu tant le Nouveau Monde, exhale un parfum de scandale et une malséance rarement atteints en si peu de temps.

Défiance, mépris, hostilité, passons les postures gênantes pour qui représente la France… Ou bien tout simplement manque d’envergure et/ou de connaissance de nos concitoyens : non Monsieur le Président, le compte n’y est pas !

Si la France millénaire se relève systématiquement face à l’adversité, les Français et – notamment – vos électeurs, ne méritaient pas le prix à payer de vos promesses et mensonges, sans parler de l’inaptocratie en marche incarnée par votre majorité.

Par | 2018-10-11T10:17:26+00:00 10 octobre 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Sébastien Chenu
Sébastien Chenu

Voir tous les articles de