Une écrasante majorité des adhérents du FN en faveur des nouveaux statuts et de la suppression de la présidence d’honneur

| Communiqués - 29 juillet 2015
  • Front National - Officiel

Communiqué de presse du Front National

À l’issue du processus d’Assemblée générale extraordinaire convoquée par Marine Le Pen, les adhérents du Front National se sont exprimés à une écrasante majorité en faveur des modifications statutaires proposées, elles-mêmes approuvées à la quasi-unanimité par le Bureau politique et qui comprennent, notamment, la suppression de la Présidence d’honneur du mouvement.

Si les récentes décisions de justice rendues en référé privent temporairement ce vote de portée juridique, la consultation en elle-même, incontestable, effectuée sous contrôle d’un huissier et d’un expert judiciaire, garde cependant une valeur et une autorité politiques sans appel.

En effet, à l’issue du dépouillement intervenu ce jour sous contrôle d’huissier, 94,08% des adhérents ont approuvé les nouveaux statuts proposés (26 717 voix sur les 28 399 exprimées, et 28 664 votants ; soit une majorité absolue sur les 51 552 membres du corps électoral), donnant une indéniable légitimité aux décisions politiques et disciplinaires que les instances dirigeantes du FN ont prises et prendront dans les prochaines semaines. Ce vote massif révèle le très haut niveau de confiance porté par les adhérents à la direction du Front National.

Jean-Marie Le Pen perd aujourd’hui devant ce choix incontestable fait par le peuple du Front National toute légitimité politique à rester Président d’honneur.

S’acharner à se maintenir, via des artifices juridiques, face à une réalité aussi implacable n’est ni respectable ni raisonnable ; c’est l’essence et l’honneur d’un démocrate que de s’incliner, quel que soit son statut, devant la volonté populaire.

La profonde rénovation des statuts du mouvement suscitant un enthousiasme réel et correspondant à une impérieuse nécessité, le Front National étudiera toutes les voies de droit afin de respecter l’expression de la volonté des adhérents.

En attendant, ce sont les élections régionales qui doivent maintenant mobiliser prioritairement les forces vives du mouvement. Comme l’ont encore récemment confirmé des enquêtes d’opinion plaçant Marine Le Pen en tête des intentions de vote à l’élection présidentielle de 2017, les Français attendent beaucoup du Front National et placent leurs espoirs de victoire dans les listes qu’il présentera aux élections régionales. Le mouvement est désormais entièrement tourné vers cet objectif essentiel, loin des péripéties juridiques secondaires et des vaines tentatives de parasitage de son action.

Par | 2015-07-31T09:34:04+00:00 29 juillet 2015|Communiqués|

À propos de l'auteur :