Valérie Pécresse doit cesser sa grève et agir pour obtenir le remboursement du Navigo !

| Communiqués - 27 avril 2018
  • Wallerand de Saint Just off

Communiqué de presse Wallerand de SAINT JUST, président du groupe FN à la Région Île-de-France

La séance du conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités du mardi 24 avril 2018 s’est achevée dans la précipitation et la cacophonie généralisée. Souhaitant terminer au plus vite la séance, Valérie Pecresse, autoritairement et illégalement, a renvoyé à la prochaine séance le vote sur le vœu d’Audrey Guibert, demandant expressément le remboursement du pass Navigo.
En agissant ainsi, Valérie Pécresse a fait preuve d’une profonde légèreté à l’égard d’une légitime revendication portée par des millions de voyageurs qui doivent depuis plusieurs semaines subir des grèves interminables pesant sur leur vie.

Les voyageurs franciliens et notamment ceux de la grande couronne doivent toujours s’acquitter de leur abonnement au tarif maximum alors que le service minimum n’est pas respecté sur les lignes RER et transiliennes de la région Ile-de-France. Une injustice qui ne peut plus rester sans réponse. Ce mouvement social pénalise les usagers des transports franciliens et non le gouvernement.

Valérie Pécresse ne doit pas attendre la prochaine séance du conseil d’administration d’Ile-de-France Mobilités pour prendre une décision. Nous lui demandons instamment de se prononcer maintenant très clairement sur sa volonté (ou non) de lancer en concertation avec la SNCF une procédure de remboursement intégral du Navigo et d’en définir les modalités. La présidente de la Région et d’Ile-de-France mobilités doit cesser son service minimum en agissant enfin concrètement et sans tarder pour défendre ces millions de voyageurs délaissés.

Par | 2018-04-27T09:54:47+00:00 27 avril 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :