Wallerand de SAINT JUST interroge la ministre Mme Pénicaud à propos des pratiques sociales de l’opérateur Free dirigé par M. Niel

| Communiqués - 6 février 2018
  • Wallerand de Saint Just off

Communiqué de Wallerand de SAINT JUST, président du groupe FN au Conseil régional d’Île de France

Madame la Ministre, en ma qualité de conseiller régional d’Île-de-France, président du groupe Front National au Conseil régional et membre de la commission de développement économique, je vous demande de bien vouloir répondre aux questions suivantes :

Le ministère du Travail était-il au courant des licenciements massifs au sein de MOBIPEL le centre d’appel de l’opérateur FREE ?

En 3 ans, les effectifs seraient passés de 711 à 287 salariés, 266 licenciements l’ont été pour faute grave, 84 contentieux prud’homaux ont été engagés.

Le ministère ou la direction du travail du département des Hauts-de-Seine ont-ils diligenté une enquête ? Dans l’affirmative je vous demande de la rendre publique.

À défaut, et compte-tenu des révélations de presse d’hier, le ministère va-t-il diligenter une telle enquête ? Je pense pour ma part que c’est tout à fait indispensable. Je vous demande évidemment de rendre publics les résultats de cette enquête qui serait quand même tardive.

Les informations de presse que nous possédons, paraissent montrer que l’opérateur FREE, dirigé par Monsieur Xavier NIEL, se comporte vis-à-vis des salariés de manière tout à fait particulière. Je pense que la nouvelle loi que vous avez fait voter n’autoriserait même pas ce genre de pratique. La situation dénoncée paraît scandaleuse.

Je vous remercie de donner une suite à cette lettre. Soyez assurée que les conseillers régionaux du groupe Front National à la région Île-de-France seront très attentifs à ce dossier.

Veuillez agréer Madame la Ministre l’expression de ma haute considération.

Par | 2018-02-06T10:28:14+00:00 6 février 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :