Whirlpool : nous avions vu juste !

| Communiqués - 30 août 2018
  • Rassemblement National

Communiqué de presse du Rassemblement National

Entre les deux tours de l’élection présidentielle, lorsque Marine Le Pen s’est rendue sur le site de l’usine de sèche-linge Whirlpool d’Amiens pour défendre la cause des salariés, victimes de la politique de délocalisations, le candidat Emmanuel Macron l’avait accusée de récupérer la détresse des ouvriers à des fins électorales.
Plus d’un an après ce dramatique épisode du saccage social que provoquent la mondialisation sauvage et l’idéologie du libre-échange, un rapport de l’inspection du travail vient de refuser le licenciement des salariés protégés de l’usine (représentants syndicaux ou délégués du personnel), considérant notamment que Whirlpool était « un groupe sain financièrement », « réalisant des profits » et que « la perte de parts de marché n’était pas avérée ».
Comme Marine Le Pen l’avait dénoncé à l’époque, il y avait dans cette décision de délocaliser l’usine dans un pays à bas coûts débouchant sur un drame humain, une autre raison inavouée et inavouable : la recherche effrénée du profit, unique boussole d’une élite économique et financière incarnée par les multinationales.
C’est cette vision de l’économie nomade qui considère la valeur humaine comme quantité négligeable que porte Emmanuel Macron depuis son élection et qui s’est déjà traduite par une libéralisation des licenciements économiques et une précarisation accrue des salariés.
Ce modèle du salarié-kleenex condamné à s’adapter à la loi du marché et que rêve d’imposer Emmanuel Macron au « Gaulois réfractaire au changement ».
Le Rassemblement National salue cette décision de l’inspection du travail qui est une première victoire et un motif d’espoirs pour l’ensemble des salariés du groupe.
Elle démontre également, qu’un autre modèle est possible, celui défendu par Marine Le Pen et fondé sur la préservation des emplois, le retour d’un Etat stratège et protecteur et une politique ambitieuse et dynamique à l’égard des PMI-PME qui sont les véritables moteurs de l’économie française.

Par | 2018-08-30T11:30:48+00:00 30 août 2018|Communiqués|

À propos de l'auteur :

Rassemblement National
Rassemblement National